Quelles prairies humides en Bourgogne ?

Les prairies inondables, qui s'étendent dans les vallées de nos grands cours d'eau bourguignons, symbolisent la richesse et la fragilité d’un milieu qui, de tout temps, a fasciné les hommes.

Des prairies bien représentées en Bourgogne

Parties intégrantes des cours d’eau qu’elles bordent, ces prairies vivent au rythme des crues hivernales et printanières dont elles contribuent à diminuer l’ampleur. A la fois éponges et réservoirs, elles retiennent et filtrent les inondations, préservant ainsi la qualité des captages d’eau potable. En Bourgogne, les principales prairies inondables se rencontrent dans les vallées de la Saône, du Doubs, de l'Yonne et de la Loire.

Des milieux naturellement fertiles

Des générations d'agriculteurs ont su profiter de la fertilité naturelle de ces milieux due aux limons déposés
par les inondations régulières. Plus encore que les pâtures, les prairies de fauche, à l’exemple du val de Saône réputé pour ses foins de bonne qualité, ont conservé leurs attraits pour de nombreuses espèces animales et végétales adaptées à ces conditions écologiques particulières.

Gérer ces prairies pour préserver des espaces rares

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses cultures (maïs, peupleraies) se sont développées au détriment des prairies initiales et des espèces présentes. Le Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne s'est porté acquéreur d'un ensemble de prairies inondables à Ouroux-sur-Saône, en Saône-et-Loire. Ce site est géré en collaboration avec des agriculteurs en faveur d’un oiseau très rare, le Râle des genêts.

Agrion jouvencelle © Cédric Foutel	Prairie à Ouroux-sur-Saône © Olivier Girard	Mare en crue © Cédric Foutel	Inule britannique © Guillaume Doucet	Fritillère pintade © Guillaume Doucet

Enregistrer

Enregistrer


0.14310598373413