Encyclopédie de la Nature

Porcellio scaber Latreille, 1804

Classification

  • ClasseMalacostracés
  • OrdreIsopoda
  • FamillePorcellionidae
  • GenrePorcellio
  • Espècescaber
  • Nom scientifiquePorcellio scaber
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations

Longueur : 12-18 mm
Largeur : 6 mm

Classification

Embranchement : Arthropodes
Classe : Crustacés, Malacostracés
Ordre : Isopodes
Famille : Porcellionidés
Nom scientifique : Porcellio scaber

Morphologie

Sous la dénomination vulgaire de « Cloporte » se cache principalement deux espèces d'Isopodes terrestres : le Cloporte rugueux (Porcellio scaber) et le Cloporte lisse (Oniscus asellus). Ils possèdent deux paires d'antennes et une respiration trachéenne. Les Isopodes se caractérisent par l'absence d'une carapace unique, la présence d'une cuticule calcifiée et par un corps aplati dorso-ventralement divisé en quatre régions, elles-mêmes divisés en plusieurs segments. Le thorax porte des pattes et des appendices destinés à la préhension. La mue, qui permet le renouvellement de la cuticule, s’effectue en deux temps chez les Cloportes, la région postérieure précède la région antérieure ce qui peut donner lieu à l’observation d’individus « bicolores ». Ce processus, associé à un stockage du calcium au niveau de la cuticule ventrale, est une adaptation à la vie terrestre. Le Cloporte lisse a une couleur grise à chocolat, il n’y a pas de limite franche ou de décrochement entre les bords des segments thoraciques et abdominaux. On note la présence de taches jaunes de chaque côté du thorax. Il ne faut pas le confondre avec le Cloporte rugueux dont la cuticule est… rugueuse car couverte d’une dense granulation, et d’un gris plus foncé et uniforme avec parfois des nuances de rouge ou de jaune.

Habitat

Le Cloporte rugueux est un Isopode terrestre qui recherche l’humidité, on le rencontre dans la litière du sol, le bois mort, les rocailles ou parmi les mousses où il peut passer l’hiver, n’étant pas adapté aux températures froides.

Reproduction

La reproduction est induite par l’augmentation des températures et de la durée du jour. Les œufs et les jeunes embryons se développent dans la cavité incubatrice (marsupium) des femelles, entourés de mucus nourricier, puis les juvéniles semblables aux adultes sont libérés.

Régime alimentaire

Les Cloportes consomment principalement des matières végétales en décomposition, la litière.

Relation avec l’Homme

Cette espèce commune n’est pas considérée comme menacée, de même que le Cloporte lisse, mais ils sont sensibles à la pollution des sols.

Réseau trophique

Les Cloportes sont appréciés des oiseaux et les insectes.

Répartition géographique

Cette espèce est très répandue en France.

Ajouter un média
Bibliographie