Encyclopédie de la Nature

Anoecia corni (Fabricius, 1775)

Classification

  • ClasseInsectes
  • OrdreHemiptera
  • FamilleAphididae
  • GenreAnoecia
  • Espècecorni
  • Nom scientifiqueAnoecia corni
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Classification

Classe : Insectes
Ordre : Hémiptères
Famille : Aphididés
Genre : Anoecia
Espèce : corni
Nom scientifique : Anoecia corni

Morphologie

Les femelles de pucerons, dont Anoecia corni, sont souvent aptères (dépourvus d’ailes). Bien que majoritairement aptères en début de saison, les descendants engendrés présentent une proportion grandissante d'individus ailées au fil de la saison ; ces derniers sont le plus souvent de couleur noire avec un pterostigma particulièrement visible sur les ailes.

Habitat

Certains pucerons, comme Anoecia corni, peuvent avoir un hôte primaire (sur lequel a lieu la reproduction sexuée) unique et des hôtes secondaires (qui hébergent, en été, les pucerons parthénogéniques); l'hôte primaire de Anoecia corni est le Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) tandis que les hôtes secondaires sont constitués par les racines de plusieurs Poacées (Blé, Orge, Chiendent, etc.). A l'image de nombreux insectes, beaucoup de pucerons sont strictement inféodés à une espèce de plante facilitant ainsi leur détermination.

Reproduction

A l'image d'Anoecia corni, les pucerons passent en général l'hiver sous forme d’œufs. Les œufs éclosent précocement au printemps (souvent dès le débourrage des bourgeons) et donnent naissance à des femelles parthénogéniques (reproduction par clonage naturel). A l'automne, les femelles parthénogéniques donnent enfin naissance à des mâles ou à des femelles sexuées. Pour chaque mère, les individus engendrés sont usuellement de même sexe. Après accouplement de ces individus sexés, les œufs sont pondus sur la plante hôte pour passer l'hiver.

Régime alimentaire

Les pucerons se nourrissent de la sève des plantes.

Relation avec l’Homme

Bien connus des jardiniers, les pucerons ont mauvaise presse. Ils excrètent du miellat qui favorise le développement de champignons mycéliens.

Réseau trophique

Les pucerons sont au menu des coccinelles, certains sont élevés par des fourmis.

Répartition géographique

Anoecia corni est présent partout en France.

Ajouter un média
Bibliographie