L'aventure des mines : produire l'argent au Moyen Âge

Le 19 Novembre 2019 - 20:00

Retour à la liste

Au Moyen Âge, disposer d’argent métal est un atout de poids pour assurer sa puissance. L’argent, qui circule principalement sous forme monétaire, est énormément recyclé. Mais pouvoir s’approvisionner en argent frais, issu des mines, est un atout indéniable. L’exploitation des gisements argentifères a donc été intense au cours de la période médiévale. La dynamique du secteur minier, vers lequel ont afflué les capitaux, a favorisé l’innovation technique. Sous terre comme dans les ateliers, les savoir-faire ont évolué, et l’on peut véritablement parler d’exploitation industrielle dès la fin du XIIIe siècle.
Pour comprendre le fonctionnement des entreprises minières et les techniques mises en œuvre pour passer du filon au lingot, les sources écrites sont malheureusement rares. C’est donc sur le terrain que l’enquête est menée, et l’archéologie doit adapter ses méthodes au monde des mines et de la métallurgie. Un important projet collectif de recherches s’intéresse actuellement aux mines et ateliers médiévaux de différents secteurs du massif des Vosges. Il permet notamment d’entrevoir les évolutions majeures dues à l’utilisation progressive de l’énergie hydraulique pour épuiser les eaux souterraines, trier les minerais ou actionner les soufflets des fours.
Les résultats de ces fouilles associés à une riche iconographie nous permettront de suivre pas à pas les différentes étapes de la chaîne opératoire de production de l’argent et leur évolution. Ainsi nous espérons pouvoir mieux apprécier le génie de l’homme médiéval.

Joseph Gauthier est historien et archéologue, chargé de recherche CNRS au laboratoire Chrono-environnement. Il s’intéresse aux techniques et à l’économie des exploitations minières médiévales en France et en Allemagne. Il dirige notamment les fouilles sur le district de Sainte-Marie-aux-Mines, en Alsace.

Flyer Mines @Chrono-environnement

affiche mines