Protéger, développer et valoriser la forêt dans le PNR du Morvan

Retour à la liste

JOURNÉE D’ÉTUDE organisée par le Groupe d'Histoire des Forêts Françaises

en partenariat avec le Centre archéologique européen de Bibracte, le PNR du Morvan, l’ONF, le CRPF Bourgogne Franche-­Comté, le Conseil départemental de la Nièvre, le Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan

« Le temps des territoires » Bibracte -­ Centre archéologique européen

58 370 Glux-­en-­Glenne, 26 et 27 septembre 2019

Protéger, développer et valoriser la forêt dans le Parc naturel régional du Morvan

Une belle forêt de Jonquilles © David Cousson

La forêt couvre près de la moitié de la superficie du territoire du Morvan, se caractérisant à la fois par la forte proportion de parcelles privées (environ 85 %), par l'émiettement de la petite propriété (20 000 propriétaires) et par la concentration de 50 % des surfaces entre les mains de quelques centaines de grands propriétaires. Le territoire du Morvan connaît aujourd'hui de nombreux défis et enjeux liés à la sylviculture, à la déperdition de l'agriculture, à la forte déprise humaine et la fermeture des paysages.

Dans ce contexte, quelle gestion mener pour la forêt morvandelle ?

Une partie importante des peuplements de résineux issus des plantations aidées par le Fonds Forestier National (FFN) sont parvenus à un stade d’évolution qui rend leur récolte adaptée à la forte demande industrielle du marché mais l'essentiel de la production est, semble-­?t-­?il, exportée hors Morvan. Si les peuplements de feuillus offrent une productivité inférieure, ils participent à maintenir sur le territoire une filière artisanale. Ils représentent également un enjeu majeur pour le maintien de la biodiversité et des équilibres écosystémiques, la qualité paysagère et la production de bois énergie pour les besoins locaux. Se pose alors la question des choix dans le renouvellement des peuplements : résineux ou feuillus ? Des risques liés à des productions uniques (cours du bois) pèsent alors sur la forêt morvandelle dont la gestion actuelle doit faire face à la fois à un défi à relever et un enjeu à maîtriser.

Un défi : l'adaptation des forêts morvandelles au changement climatique.
Face à un contexte climatique en évolution rapide et dont les risques sur la sylviculture pourraient être la disparition de l'épicéa, l'adaptation des peuplements et des pratiques sylvicoles constituent des défis majeurs que le territoire et la forêt doivent relever (atténuation et stockage du carbone par exemple).

Un enjeu : assurer la multifonctionnalité et la diversification des forêts du Morvan (enjeu et objectifs de la Charte du Parc Naturel Régional 2020-­2035, Contrat régional forêt-­bois Bourgogne Franche-­Comté) : amélioration de la qualité des peuplements de feuillus, développement du mélange d'essences, sylviculture sans coupes rases, etc.
Conserver les structures paysagères constituant les éléments d’attractivité du Morvan au centre des démarches expérimentales menées sur le Grand Site de France de Bibracte Mont-­Beuvray. Le paysage est l'élément fédérateur de tous les acteurs, la clé d'entrée transversale à toutes les thématiques abordées par la Charte du PNR (renouvellement 2018).

Pour en savoir plus, télécharger le document sur ce lien