Les défis du Morvan

Retour à la liste

Les défis du Morvan


Parc naturel régional, le Morvan est une terre pleine d’atouts pour relever les défis du futur.

Quelle problématique se pose pour le Morvan de demain ?


En tant que territoire rural, le Morvan est d’abord face à un défi démographique. Comment enrayer le déclin démographique, demeurer un territoire vivant et habité ? Pour y parvenir, il doit conserver son attractivité et développer ses activités économiques tout en étant conforme à « l’esprit Parc ». En tant que Parc naturel régional (PNR), le Morvan cultive en effet le respect des patrimoines, aussi bien culturel que naturel. Cela représente un véritable atout pour ses habitants et pour son potentiel touristique.
Forêts, bocage, lacs et rivières font du Morvan une destination propice aux vacances et aux loisirs de pleine nature. On a parfois dit que le massif était enclavé car il n’était pas desservi par une autoroute. Il s’agit pourtant d’un faux problème, car il se situe à proximité des axes de communication et occupe une position centrale en France et en Europe. Le développement du tourisme aura une place prépondérante dans le Morvan de demain.

Qu’en est-il de son développement agricole ?


Face à la concurrence mondiale, la France ne pourra jamais être compétitive sur des productions de masse de qualité standard. Mais la France jouit d’une extraordinaire image en matière de gastronomie et de qualité alimentaire. Le Morvan en particulier a une image de petite montagne préservée au cœur de la Bourgogne. Nous devons donc jouer cette carte à fond : produire des produits agro-alimentaires de qualité avec deux maîtres-mots : « diversifier » afin de ne pas dépendre d’un seul marché et « transformer » afin de créer un maximum de richesse ici. C’est pour cela que nous souhaitons relancer la production de cochons et jambons du Morvan. Il s’agit de proposer à nos éleveurs traditionnels de charolais un complément de revenus avec de petits élevages de porcs en plein air avec un cahier des charges exigeant. L’agritourisme est aussi à développer avec de l’accueil à la ferme et des fermes-auberges. Le PNR encourage aussi l’agriculture biologique, en phase avec les enjeux de développement durable du territoire.

Quels sont les défis pour la forêt du Morvan ?


Les conditions naturelles du Morvan, sol et climat, sont excellentes pour la production forestière en général et pour les résineux en particulier. Plantés essentiellement après-guerre, ils arrivent aujourd’hui à maturité, se pose donc la question de la gestion de leur récolte : voulons-nous une forêt d’aspect artificiel, gérée par coupes rases et plantation d’une seule essence (le douglas), comme le pin maritime dans les Landes de Gascogne ? Ou voulons-nous une forêt d’aspect naturel, gérée sans coupes rases et par régénération naturelle, avec mélange d’essences, comme dans le Jura ou les Vosges ? C’est toute la question… Il n’y a pas qu’une seule essence ou une seule sylviculture possible. À travers sa charte forestière de territoire, le PNR informe et incite propriétaires et gestionnaires à gérer durablement la forêt, dans le respect du paysage et de la biodiversité.

Le mot de l'expert

Sylvain MATHIEU, Président du Parc naturel régional du Morvan


Le Morvan est-il prêt à faire face aux défis environnementaux ?


Du fait de son statut de PNR, le territoire se veut exemplaire dans le défi climatique, car l’innovation et le développement durable font partie de son ADN. Le PNR est pilote depuis 20 ans dans le domaine du bois-énergie et a permis la réalisation de nombreuses chaufferies collectives. De même le travail du PNR mené jusqu’ici pour la préservation des zones humides prend tout son sens au regard du réchauffement et des sécheresses à venir. Aujourd’hui, le Morvan doit trouver de nouvelles solutions pour garder le temps d’avance qu’il a eu sur tous ces sujets.