Chantier Nature d'Automne

Retour à la liste

CHANTIER NATURE D'AUTOMNE

Une action contre la Jussie sur les bords de la Loire, à Charrin

© CenB

Samedi 22 septembre, les équipes du Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne sont venues prêter mains fortes à l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint- Hilaire et de Charrin pour oeuvrer sur un bras mort de la Loire au sein de la Réserve Naturelle Régionale de Loire-Bourguignonne. L’objectif de cette rencontre, procéder à l’arrachage de la Jussie. Réalisée plusieurs fois par an par l'association de pêche locale, cette action, cette fois-ci ouverte au public, s’ancre dans le programme d’intervention du plan de gestion de la Réserve Naturelle Régionale de Loire-Bourguignonne.

La Jussie est une plante aquatique en provenance d’Amérique du Nord. Exotique, cette plante envahissante colonise peu à peu les eaux calmes de la Loire, affaiblissant le milieu en exploitant tout l’oxygène et ne laissant plus place aux espèces communément présentes. Seul remède contre sa densité et sa progression rapide, l’arrachage régulier qui permet une certaine résilience du milieu. À cette occasion, une dizaine de bénévoles ont oeuvré toute la matinée afin d’arracher les pieds de Jussie et les exporter.

Cette journée de terrain était également l’occasion du lancement national de l’opération « Chantiers d’Automne », portée par la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels de France. Christophe Lépine, Président de la Fédération, Stéphane Woynaroski, Conseiller Régional de Bourgogne-Franche- Comté et délégué de l’Agenda 21 biodiversité et parcs, ainsi que Daniel Sirugue, Président du Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne inauguraient la journée qui s’est poursuivie par une visite découverte de la réserve.

© CenB© CenB

Depuis plus de 30 ans, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne contribue à préserver notre patrimoine naturel et paysager par son approche concertée et son ancrage territorial. 180 sites naturels couvrant 5720 hectares sont ainsi gérés sur près de 126 communes réparties sur tout le territoire de Bourgogne. Les missions principales du Conservatoire sont de connaitre, proteger, gerer et sensibiliser les espaces naturels remarquables. Le Conservatoire protège les sites naturels de Bourgogne au moyen d’acquisitions foncieres et de conventions de gestion. Il met en oeuvre des etudes et des travaux de gestion des milieux à l’aide d’une équipe spécialisée, en partenariat avec les acteurs locaux. Par ailleurs, il initie ou coordonne des programmes de preservation des milieux naturels bourguignons (mares, pelouses) ou d’especes a fort enjeu (espèces menacées de disparition ou faiblement représentées) sur l’ensemble du territoire régional. Il a également un rôle de sensibilisation du public a la protection de la nature et assume cette mission notamment par le biais de publications, d’organisation de colloques et de visites guidées. En 2018, 16 sites aménagés de sentiers de découverte permettent de découvrir le patrimoine naturel bourguignon.