Bourgogne-Nature devient Bourgogne-Franche-Comté Nature. L'association étend son champ d'actions

Retour à la liste

L’association Bourgogne-Nature étend son champ d’actions et devient Bourgogne-Franche-Comté Nature

Bernard Frochot, Président de Bourgogne-Franche-Comté Nature

Jeudi 14 juin 2018, A l’occasion de la septième assemblée générale de l’association, officiellement devenue Bourgogne-Franche-Comté Nature, toutes les structures partenaires étaient réunies pour faire le bilan des actions menées en 2017 et accueillir les nouveaux et futurs membres partenaires venus de Franche-Comté. Un élargissement qui permet de regrouper l’ensemble des structures œuvrant pour la connaissance et la préservation de la nature à l’échelle du territoire: la région Bourgogne-Franche-Comté.

Un travail collaboratif qui s’étend aux nouvelles limites de la région

Jeudi 14 juin 2018 avait lieu la septième assemblée générale de l’association fédératrice Bourgogne-Nature. Toutes les structures partenaires étaient conviées, y compris des futurs membres éventuels : les structures francs-comtoises. Des premiers échanges avaient eu lieu au cours de l’année afin de discuter des possibilités d’adhésions de ces nouveaux partenaires. L’association Bourgogne-Nature est maintenant officiellement devenue Bourgogne-Franche-Comté Nature. De nouvelles structures ont été cooptées lors du Conseil d’administration qui s’en suivit. De nouveaux membres rejoignent aujourd’hui l’aventure de transmission des savoirs portée par Bourgogne-Franche-Comté Nature. Aujourd’hui les structures adhérentes au premier collège sont: la Société d’histoire naturelle d’Autun, le Parc naturel régional du Morvan, le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne, la Société des sciences naturelles de Bourgogne et cooptées en 2018, l’Association Ornithologique et Mammalogique de Saône-et-Loire, la Société d’histoire naturelle du Creusot, la CHOUE (Etude et protection des rapaces nocturnes en Bourgogne-Franche-Comté) et la Commission de Protection des Eaux, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche-Comté (CPEPESC). Les membres du second collège sont: l’Association des Naturalistes de la Vallée du Loing et du massif de Fontainebleau, la Société de minéralogie et paléontologie dijonnaise, le Muséum d’histoire naturelle – Jardin des Sciences de Dijon; le Groupe Ornithologique du Jura, la Société d’histoire naturelle du Pays de Montbéliard et la Société d’histoire naturelle du Doubs.

Les membres du 1er collège
Les membres du deuxième collège

Bernard FROCHOT, Président de l’association, a accueilli cette matinée les structures partenaires et nouveaux membres en saluant le travail accompli par Bourgogne-Franche-Comté Nature et le développement d’une collaboration efficace, suite à la fusion des régions: «Un élargissement qui apportera une richesse et une audience supplémentaires à l’association Bourgogne-Franche-Comté Nature».

Sylvain MATHIEU, Président du Parc naturel régional du Morvan, a remercié le travail collectif de tous les membres et salariés de Bourgogne-Franche-Comté Nature dans un contexte où «la question de la biodiversité devient un réel enjeu de société». Il souligne que la sixième extinction de masse actuellement en cours remet en cause la signification de la vie sur Terre et qu’il est alors indispensable de continuer les efforts engagés en terme de gestion efficace et de préservation des espaces naturels et de la biodiversité et de sensibilisation du public pour une prise en compte globale de notre environnement.

Rétrospective de 2017 et objectifs 2018

En 2017, les structures partenaires et les salariées de l’association ont contribué à la valorisation des actions mises en œuvre au niveau local et régional au travers des outils développés dans un but de compréhension et de conservation du patrimoine naturel. Ainsi, les 26 numéros de la revue scientifique publiés depuis 2005 ont permis de mettre en lumière les connaissances récoltées par les acteurs de l’environnement, de façon à initier une prise en compte des données naturalistes dans les projets futurs. Les objectifs de transmissions des savoirs fixés par l’association ont également été rondement menés avec les Questions de Nature, la parution du quinzième hors-série (sur les oiseaux nicheurs de Bourgogne), ou encore l’élaboration du neuvième numéro de l’outil pédagogique Bourgogne-Nature Junior traitant de la Trame Verte et Bleue et valorisant les projets scolaires des élèves de Bourgogne. Les actualités du site internet et de la page Facebook de l’association et l’Agenda de la Nature ont recensé et valorisé les actions menées par les structures œuvrant pour la nature. Cette année fut également l’occasion de réunir chercheurs et amateurs passionnés pour leur permettre de se rencontrer et d’échanger sur le thème – Les libellules: le juste milieu? Entre naturalité et intervention – lors des quatorzièmes rencontres scientifiques. En 2018, l’élargissement du champ d’actions de l’association aux nouvelles limites de la région va permettre de développer le réseau de partenaires pour ainsi faire émerger une nouvelle dynamique collaborative à plus grande échelle.

Pour clôturer la séance, Stéphane WOYNAROSKI, conseiller régional délégué à l’Agenda 21, à la biodiversité et aux parcs, au sein du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, a remercié l’association fédératrice «pour l’implication en faveur de la biodiversité et de la nature». Il a également souligné l’importance de bénéficier de supports pour publier des sujets locaux et régionaux tout aussi importants que des sujets d’ampleur internationale et qu’une transmission soit effectuée pour un large public, même les plus jeunes, grâce au Bourgogne-Nature Junior. «Depuis le sommet de la Terre en 1992, les indicateurs ne se sont pas améliorés, il est donc indispensable de s'impliquer au niveau local, régional et national». Il met donc en évidence la nécessité de trouver une synergie pour valoriser l’environnement et l’intérêt de sa protection, ce à quoi Bourgogne-Franche-Comté Nature s’affaire, par l’implication et la diversité de ses membres et des compétences employées. Il conclue en indiquant qu’une intelligence collective doit se dégager tout en conservant les caractères propres de chaque territoire, pour que dans un contexte économique qui n’est pas simple, nous continuions à nous mobiliser et parvenir aux objectifs ambitieux en faveur de la nature.

Une association fédératrice de transmission et de partage des savoirs

Créée en 2012, l’association fédératrice Bourgogne-Franche-Comté Nature regroupe différentes structures ayant trait à la biodiversité et les rassemble dans un objectif de connaissance et de diffusion des connaissances sur le patrimoine naturel de Bourgogne-Franche-Comté. Elle permet la réunion des différents acteurs du territoire, qu’ils soient professionnels ou amateurs afin de valoriser et partager les connaissances régionales en sciences de l’environnement. Pour remplir ses objectifs, elle a mis en place des outils de transmission des savoirs collaboratifs et participatifs: la revue scientifique, l’outil pédagogique Bourgogne-Nature junior, les rencontres scientifiques, les Questions de nature et le site internet participatif.

Étaient présents à l’assemblée générale: Alain DELAVEAU (PNRM), Anaïs DESMARÉCAUX (BFC Nature), Alice GUÉRIN (BFC Nature), Arlette DEVELAY (AOMSL), Bernard FROCHOT (SSNB), Brigitte FOURIOT (SHNC), Chantal MOROT-GEUDRY (SHNA, CEN Bourgogne), Claude QUINTIN (CEN Bourgogne), Christian GUYOT (PNR), Daniel SIRUGUE (PNRM), David BEAUDOIN (SHNA), David MICHELIN (ALTERRE BFC), François DEHONT (CBNFC-ORI), Geneviève COUDOU-DAVID (SSNB), Gérard PAYEN (CEN Bourgogne), Hugues BAUDVIN (la CHOUE), Jean VALLADE (SSNB), Joël MINOIS (AOMSL), Michel CARTERON (CPEPESC Franche-Comté), Maurice SACLIER (SHNA), Olivier BARDET (CBN BP), Patrice NOTTEGHEM (CEN Bourgogne), Stéphane WOYNAROSKI (CR BFC), Sylvain MATHIEU (PNRM).